temoin de jehovah du monde

forum par et pour témoins de Jéhovah et amis sincères de la verite
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 questions sur Charlie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gédéon

avatar

Date d'inscription : 12/09/2011
Messages : 6191

MessageSujet: questions sur Charlie   Sam 10 Jan - 14:20


_________________
(Romains 8:31)  Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous?
Revenir en haut Aller en bas
http://temoindejehovahmondi.forum-canada.com
Gédéon

avatar

Date d'inscription : 12/09/2011
Messages : 6191

MessageSujet: Re: questions sur Charlie   Sam 10 Jan - 14:37


_________________
(Romains 8:31)  Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous?
Revenir en haut Aller en bas
http://temoindejehovahmondi.forum-canada.com
chico.
surveillant
surveillant
avatar

Localisation : fRANCE
Date d'inscription : 06/11/2011
Messages : 352

MessageSujet: Re: questions sur Charlie   Dim 11 Jan - 8:12

Incendie dans un journal qui a publié des caricatures
Mis à jour il y a 43 minutes
Un incendie criminel s'est déclaré dans la nuit de samedi à dimanche dans l'immeuble du quotidien Hamburger Morgenpost, a annoncé la police. Le journal avait publié des caricatures de Mahomet, venant de Charlie Hebdo.

Le quotidien régional allemand avait publié à sa Une trois caricatures provenant de Charlie Hebdo après l'attaque du magazine français mercredi dernier par deux tueurs djihadistes. (Photo: Keystone)
Des hommes ont incendié un journal de Hambourg dans la nuit de samedi à dimanche, ne faisant aucun blessé.

«Des pierres puis un engin incendiaire ont été lancés à travers une fenêtre» du Hamburger Morgenpost vers 2h20, déclenchant un début d'incendie, a déclaré un porte-parole de la police. «Deux pièces ont été endommagées mais le feu a été éteint rapidement», a-t-il précisé.

Deux personnes ont été arrêtées, et une enquête a été ouverte, selon la même source qui n'a pas souhaité donner davantage de détails.

Le quotidien régional allemand avait publié à sa Une trois caricatures provenant de Charlie Hebdo après l'attaque du magazine français mercredi par deux tueurs djihadistes , qui a fait douze morts dont cinq des principaux dessinateurs du journal. «Autant de liberté doit être possible», avait titré le Hamburger Morgenpost.

Le porte-parole de la police a estimé qu'il était «trop tôt» pour affirmer avec certitude que l'attaque contre le journal était liée à la publication de ces caricatures, mais il a confirmé que c'était «une question clef» que l'enquête allait essayer de déterminer.

Vague d'attaques en Europe

Citant une source non identifiée de l'agence américaine de renseignements NSA, le journal allemand Bild am Sonntag estime pour sa part ce dimanche que le massacre perpétré à Charlie Hebdo pourrait annoncer une vague d'attaques en Europe par des terroristes djihadistes.

La NSA a intercepté des communications dans lesquelles des dirigeants de l'organisation Etat Islamique ont annoncé de nouvelles attaques, précise le journal.
Revenir en haut Aller en bas
Gédéon

avatar

Date d'inscription : 12/09/2011
Messages : 6191

MessageSujet: Re: questions sur Charlie   Dim 11 Jan - 13:38


_________________
(Romains 8:31)  Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous?
Revenir en haut Aller en bas
http://temoindejehovahmondi.forum-canada.com
chico.
surveillant
surveillant
avatar

Localisation : fRANCE
Date d'inscription : 06/11/2011
Messages : 352

MessageSujet: Re: questions sur Charlie   Mar 13 Jan - 12:03

Le business du slogan «Je suis Charlie» sur la Toile
Mis à jour le 10.01.15
T-shirts, tasses, casquettes, badges,... «Je suis Charlie» fleurissent sur internet, alors que les plateformes Ebay ou Amazon s'engagent à reverser les commissions perçues à Charlie Hebdo.
6 Commentaires

Le site de vente en ligne eBay s'engage à reverser «à Charlie Hebdo les éventuelles commissions perçues. (Photo: capture écran eBay)
«Amazon.fr reversera au magazine Charlie Hebdo les commissions qui seraient perçues sur les ventes de produits proposés sur sa Marketplace par des marchands tiers utilisant +Je Suis Charlie+», assure le site marchand.

La plateforme, où des autocollants «Je suis Charlie» sont les meilleurs ventes dans les catégories «Stickers» et «Matériels pédagogiques», s'engage à retirer «tout produit proposé par des marchands tiers qui contreviendrait aux règles de sa Marketplace».

Le site de vente en ligne eBay s'engage lui aussi à reverser «à Charlie Hebdo les éventuelles commissions perçues sur les (...) produits» concernés.

Plusieurs sites ont retiré ces produits de leurs boutiques en ligne ou fermé les boutiques en ligne spécialisées dans les produits dérivés «Je suis Charlie» rapidement, après des protestations d'internautes indignés. Les réseaux sociaux condamnent une «récupération» : «Honte à vous de récupérer la douleur et le drame de Charlie Hebdo en vendant des produits +Je suis Charlie+ !», poste un internaute sur la page Facebook de la plateforme de personnalisation de T-shirts, Spreadshirt.

En «vente au prix de revient»

Ses équipes assurent ne pas vouloir tirer profit de ce drame. «Nous avons contrôlé une à une chacune des e-boutiques de nos partenaires et chacun des designs (...) pour nous assurer qu'aucune commission ne soit prélevée sur la vente des produits +Je suis Charlie+. Spreadshirt n'accepte aucune commission» sur ces ventes, écrit la plateforme sur son blog.

Certains particuliers qui utilisent ces plateformes pour vendre des produits «Je suis Charlie» s'engagent eux aussi à ne pas chercher à tirer profit des ventes. Sur eBay par exemple, le vendeur B.b.r assure que le T-shirt représentant une carte de la France en noir sur un fond ensanglanté avec la mention «Je suis Charlie» qui coûte 13,60 euros est en «vente au prix de revient».

Le créateur du site onatuecharlie.com, qui vend deux T-shirts avec la mention «Je suis Charlie», préfère, lui, verser 50% de son bénéfice à l'Association française des victimes du terrorisme. «Charlie Hebdo reste une société, ils ont besoin de soutien pas forcément financier, je préfère verser cet argent à une association», a confié Vincent, qui ne souhaite pas être identifié.

Il explique avoir ouvert le site pour permettre aux gens qui cherchaient un T-shirt pour soutenir Charlie Hebdo d'en trouver un. Il en a vendu une vingtaine en deux jours.

La plateforme Redbubble.com, qui commercialise elle aussi des produits affichant ce slogan, a de son côté annoncé qu'elle comptait reverser ses bénéfices tirés de ces articles à Reporters sans frontières.

Slogan dans plusieurs langues

Le logo tristement célèbre, «Je suis Charlie», trois mots en blanc et gris sur fond noir, reprenant la même typographie que celle du nom du journal, avait été posté par Joachim Roncin, directeur artistique et journaliste musique au magazine gratuit Stylist, mercredi quelques minutes après l'attentat qui a fait douze morts au sein de la rédaction de Charlie Hebdo.

«Ce que je voulais dire, c'est que c'est comme si on m'avait touché moi, je me sens personnellement visé, ça me tue, quoi», a-t-il expliqué. Ce professionnel de l'image et du graphisme a trouvé «logique de reprendre la typographie de Charlie, le logo».

L'homme à l'initiative de la mention et de l'image reprises dans ces boutiques en lignes a déclaré mercredi dans un tweet que «le message et l'image sont libres de toute utilisation en revanche je regretterais toute utilisation mercantile».

Le logo a été utilisé lors de rassemblement de soutien à l'hebdomadaire pour des panneaux et l'expression «Je suis Charlie» a été scandée et est devenue un slogan repris dans plusieurs langues.

Il est notamment devenu l'un des hashtags les plus populaires du réseau Twitter, en figurant dans plus de 5 millions de messages postés sur ce réseau social, selon Twitter France.

(afp)

Revenir en haut Aller en bas
Gédéon

avatar

Date d'inscription : 12/09/2011
Messages : 6191

MessageSujet: Re: questions sur Charlie   Mar 13 Jan - 14:46


_________________
(Romains 8:31)  Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous?
Revenir en haut Aller en bas
http://temoindejehovahmondi.forum-canada.com
chico.
surveillant
surveillant
avatar

Localisation : fRANCE
Date d'inscription : 06/11/2011
Messages : 352

MessageSujet: Re: questions sur Charlie   Mer 14 Jan - 5:44

Daniel Neeser: Dommage que Charlie-Hebdo dessine le visage du prophète de l'Islam
Mis à jour le 13.01.15
Vous savez bien que c'est l’offense suprême pour des millions de croyants.

Daniel Neeser: Dommage que Charlie-Hebdo dessine le visage du prophète de l'IslamOui, dommage que l'hebdomadaire satirique ait dessiné le visage du prophète de l'Islam en première page. Le texte, lui est très bon, percutant et sensé, de la vraie provocation... Bravo! Mais pourquoi dessiner le visage, même esquissé? Vous savez bien que c'est l’offense suprême pour des millions de croyants. Vous auriez pu tout aussi bien le voiler, comme c'est le cas sur toutes les fresques où le prophète apparaît, c'aurait même pu être très drôle... (cf. le voile dont on parle tant). Il ne s'agit pas de censure mais de bon sens, plus que jamais nécessaire aujourd'hui. De décence aussi et de respect des petits, des incompris marginalisés dans le monde musulman de France, leurs blessures sont si vives, si profondes et les blessés tellement respectables. Je crains que la part sensée et courageuse du texte ne soit occultée par l'image. Dommage!

Claire-Marie Jeannotat : Les "gens biens" des sépulcres blanchis Je n'ai pas lu, ou plutôt, pas regardé "Charlie" par le passé. Je ne serai pas à même de le lire demain, mais je prie pour que la Presse libre continue courageusement son chemin périlleux. "Charlie" emploie la satire pour dire une partie de ce qu'il croit être la Vérité. La satire est un genre qui accentue des aspérités afin de mieux comprendre le tout. Charlie s'expose soi-même sachant que la vérité fait, parfois pour ne pas dire toujours, mal surtout quand c'est parfois un miroir de soi-même. D'autre part, il y a ce qui me fait pleurer... Jésus, le journaliste par excellence ne s'est-il pas adressé "aux gens biens" en leur disant qu'ils étaient des sépulcres blanchis? (…)

Jacques-André Widmer : De la psychologie des foulesPourquoi ne pas tirer parti de l'actualité en complétant son savoir sur la psychologie des foules, en commençant – à tout seigneur tout honneur – par l'opus éponyme du médecin français Gustave Le Bon (1841-1931) ? Pourquoi vouloir aussitôt dénigrer cet auteur classique au motif que ses théories (hostiles à l'idée d'une « race aryenne » notamment) ne seraient que de vieilles lunes à jeter par-dessus les moulins ? (…) Lire les journaux au point de se battre pour obtenir... peut-être un exemplaire du prochain Charlie Hebdo est certes louable au même titre que de manifester pour la liberté d'expression dans les rues de Paris, dans la tradition des "indignés". (…) La crédulité mimétique, elle non plus, n'a pas de frontières, quel que soit son objet, son zèle, sa ferveur.

Jean-Noël Cuénod : Le récit national français est-il en chantier? Chaque pays construit son récit national. Les historiens en dénonceront le caractère mythique, toujours, les erreurs, souvent, et les falsifications, parfois. Il n’empêche qu’aucun ensemble humain ne peut s’en priver s’il veut fonctionner collectivement. Le récit national fait le peuple autant que le peuple fait le récit national. Au fil du temps, ce récit change pour épouser les contours de la société à laquelle il s’adresse. La France abrite aujourd’hui les plus grandes communautés juives et musulmanes d’Europe. Elle doit donc adapter son récit national à cette situation. En 1998, après la victoire d’une équipe tricolore très multiculturelle, la «France Black-Blanc-Beur» a été célébrée par les médias. Mais le football n’a pas en France l’importance essentielle, quasi vitale, qu’il a dans d’autres pays comme le Brésil. Cette victoire, même célébrée dans la liesse, n’a pas remué le pays dans toutes ses profondeurs. Les attentats contre Charlie Hebdo et l’hypermarché casher, en revanche, ont bouleversé la France de fond en comble. 1. – «Je suis Charlie. Je suis musulman. Je suis Ahmed» (…) 2. – «Je suis Charlie. Je suis flic» (…) 3. ¬¬– «Je suis Charlie. Je suis juif» (…)
Revenir en haut Aller en bas
Gédéon

avatar

Date d'inscription : 12/09/2011
Messages : 6191

MessageSujet: Re: questions sur Charlie   Jeu 15 Jan - 7:14

Ils avaient caricaturé le prophète. Voilà comment les frères Kouachi ont justifié leur attaque contre Charlie Hebdo qui a fait douze morts dont cinq dessinateurs (Cabu, Wolinski, Charb, Tignous et Honoré), le 7 janvier.

Rapidement épuisé en kiosques, mercredi 14 janvier, après avoir été tiré à trois millions d'exemplaires, le dernier numéro de l'hebdomadaire satirique persiste et signe : en une, titrée "Tout est pardonné", on peut voir Mahomet tenir entre ses mains une pancarte "Je suis Charlie".

Une caricature qui n'a pas été du goût de l'Algérie, du Maroc et de la Tunisie qui n’ont pas autorisé la diffusion du journal satirique sur leur sol, comme le relaie Le Monde. Mais que dit précisément l'islam sur la représentation de Mahomet ? L'interdiction est-elle notifiée dans le Coran ? S'est-elle appliquée partout et en tout temps ? Francetv info apporte des éléments de réponse.

Le Coran n'en parle pas
Mohammed Moussaoui, président de l'Union des mosquées de France, le certifie : "Il n'y a pas de texte coranique explicite qui parle de la représentation du prophète", affirme-t-il à francetv info. Cette interdiction est donc postérieure au texte sacré de l'islam et relève des théologiens.

La plupart des théologiens musulmans l'interdisent
Que disent ces docteurs de la foi ? Selon Mohammed Moussaoui, "la plupart des écoles juridiques musulmanes considèrent qu'on ne peut représenter ni Mahomet ni les autres prophètes tels que Jésus, Moïse, Noé..." La raison ? Elle est liée au respect dû à Dieu. Pour ces théologiens, "un humain n'a pas la capacité de représenter fidèlement le prophète", précise l'ancien président du Conseil français du culte musulman (CFCM). Certains imams, comme celui d'Alfortville (Val-de-Marne) Abdelali Mamoun, exonèrent les non-musulmans de ce principe : "Charlie Hebdo et les autres journaux qui ne sont pas des journaux musulmans ne sont pas concernés [par cette interdiction]. Je n'ai pas à leur imposer les lois et les préceptes de la religion musulmane."

Mohammed Moussaoui rappelle d'ailleurs qu'"en ce qui concerne la France, les musulmans ont intégré que la loi de la République est la seule à encadrer la liberté d'expression". Et qu'ils peuvent faire appel à la loi, s'ils estiment qu'il y a une "volonté délibérée" de les blesser. En 2007, quand la Grande mosquée de Paris et l'Union des organisations islamiques de France (UOIF) avaient porté plainte contre Charlie Hebdo, l'hebdomadaire satirique avait certes été relaxé, mais le jugement posait certaines limites à la caricature de Mahomet, comme le rappelle Libération.

Reste donc le recours à la justice. Ou à la religion. "Le prophète de l'islam, de son vivant, a été caricaturé verbalement, poursuit Mohammed Moussaoui. Il a été traité de menteur, de sorcier, comme on peut le lire dans le Coran. Mais Dieu a répondu à la place du prophète : 'Ne prête pas attention à ce qu'ils disent, Dieu te suffit comme défenseur'."

Mais il y a des exceptions
Tous les courants de l'islam interdisent-ils de représenter le prophète ? Nullement. Dans La représentation figurée du prophète Muhammad, la chercheuse Vanessa van Reterghem (rattachée à l'Institut français du Proche-Orient jusqu'en août 2014) montre que '"la question de la représentation figurée en général, et de celle du prophète de l’islam en particulier, a été diversement tranchée selon les périodes et les milieux. Si elle a parfois déclenché des débats animés, elle ne semble pas avoir posé un problème majeur ou permanent aux croyants musulmans ni à leurs juristes." Et de relever que "les derniers siècles du Moyen Age virent ainsi fleurir des miniatures représentant Mahomet", comme l'attestent des enluminures (des peintures ou dessins exécutés à la main) reproduites sur Wikipedia.

Des enluminures souvent persanes. Et le chiisme, l'une des trois branches de l'islam, notamment en Iran, où il est la religion ultra-majoritaire, semble plus souple que le sunnisme sur la question de la représentation du prophète. Pourquoi cette différence ? "Dans le sunnisme, il y a une figure sacrée, c'est le prophète, alors que dans le chiisme, il y a, en plus, les douze imams, détaille pour francetv info Sabrina Mervin, chargée de recherche au CNRS et spécialiste du chiisme contemporain. Dans les pays chiites ou partiellement chiites, comme l'Iran, le Liban, l'Irak, on représente sans problème les imams, qui sont les descendants du prophète et des personnages sacrés. Aujourd'hui, il y a peu d'images de Mahomet en Iran, mais on en trouve."

De son côté, Mohammed Moussaoui se souvient qu'en Iran, "un feuilleton télévisé avait montré Zacharie et Jésus, des prophètes eux aussi, non floutés. Mais quand les chiites libanais, qui sont, eux, en contact avec des sunnites, ont diffusé le feuilleton, ils ont flouté les prophètes." Et si un certain durcissement était récent ? Dans Le prophète de l'islam en images, un sujet tabou ? (éd. Bayard), François Boespflug, professeur d'histoire des religions à la faculté de théologique catholique de l'université Marc-Bloch de Strasbourg, estime ainsi qu'on a travesti "un véritable raidissement en loi de toujours".
http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/attaque-au-siege-de-charlie-hebdo/l-islam-interdit-il-vraiment-de-representer-le-prophete-mahomet_796698.html#xtor=EPR-2-[newsletterquotidienne]-20150115-[lestitres-coldroite/titre3]

_________________
(Romains 8:31)  Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous?
Revenir en haut Aller en bas
http://temoindejehovahmondi.forum-canada.com
Gédéon

avatar

Date d'inscription : 12/09/2011
Messages : 6191

MessageSujet: Re: questions sur Charlie   Jeu 15 Jan - 7:41

Alors que les kiosques ont écoulé tous les numéros du dernier Charlie Hebdo, certains internautes ont mis en vente leur exemplaire sur eBay. Et les prix flambent.
©Capture d'écran / eBay
PUBLICITÉ
A peine sorti et déjà épuisé. Ce mercredi les Français se sont rués dans les kiosques pour tenter de se procurer le dernier numéro de Charlie Hebdo. Un engouement tel que tous les points de vente se sont rapidement retrouvés à cours d’exemplaires. Pour le plus grand plaisir des petits spéculateurs d'Internet.

A lire aussi : Charlie Hebdo : si vous n'avez pas eu le dernier numéro

Le numéro post attentat contre la rédaction de l’hebdomadaire satirique est en effet en vente sur le site d’enchères eBay et atteint des prix faramineux.

Mise en vente à un euro, les propositions d’achat ont grimpé jusqu’à 900 euros, alors que le prix du journal en kiosque est de trois euros.

Un des cybervendeurs a même proposé le sien à un prix de départ de 150 euros, assurant qu’"une partie de la vente (serait) reversée à la direction de Charlie Hebdo sous forme de don".

Charlie Hebdo à 45 050 euros

Un marketing amateur autour de l’hebdomadaire que Reporters sans frontières (RSF) juge "absolument indécent" vis-à-vis des récents évènements. Certains anonymes auraient même déposé la marque "Je suis Charlie" à l’étranger. Des produits dérivés ont d'ailleurs été mis en vente sur le site.

"Il y a une espèce de commerce parallèle qui s'organise qui est absolument indigne, lamentable, indécent, on veut éviter que ce numéro des survivants fasse l'objet d'une surenchère, pour qu'il soit lu urbi et orbi, vendu à son prix et pas plus", a fustigé Christophe Deloire, le directeur général de RSF.

A lire aussi : Attentats à Charlie Hebdo : les récits des survivants

Ce dernier numéro n’est pourtant pas le seul à faire l’objet d’une surenchère puisque l'exemplaire le plus cher vendu sur eBay est le très polémique "Charia Hebdo".

Mis en vente le 9 janvier à trois euros, son prix a littéralement explosé au fil des jours pour atteindre aujourd’hui la coquette somme de 45 050 euros.

Mais ceux qui ne souhaitent pas surenchérir pour se procurer le dernier numéro de l'hebdomadaire peuvent attendre la fin de la semaine. Les points de vente habituels devraient recevoir d'autres exemplaires d'ici vendredi.

_________________
(Romains 8:31)  Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous?
Revenir en haut Aller en bas
http://temoindejehovahmondi.forum-canada.com
chico.
surveillant
surveillant
avatar

Localisation : fRANCE
Date d'inscription : 06/11/2011
Messages : 352

MessageSujet: Re: questions sur Charlie   Jeu 15 Jan - 8:06

Les marchands du temple profitent du malheurs des autres.une honte.
Revenir en haut Aller en bas
chico.
surveillant
surveillant
avatar

Localisation : fRANCE
Date d'inscription : 06/11/2011
Messages : 352

MessageSujet: Re: questions sur Charlie   Ven 16 Jan - 7:16

André Langaney: Ceci n’est pas une caricature du prophète !
Sélection: Jean-François Mabut | Mis à jour le 15.01.15
Quant à d'éventuelles représentations de Yahvé, Dieu le père, Allah et compagnie, elles sont encore moins coupables puisqu'elles reposent sur la seule imagination...

Tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique > Vivre!

André Langaney : Ceci n’est pas une caricature du prophète !Pour dessiner quelque chose ou le caricaturer, il faut l'avoir vu ! Or aucun dessinateur, aucun caricaturiste de nos jours n'a vu de prophète autre que les gourous actuels. Sauf peut-être en rêve, ce qui ne garantit pas la fidélité de l'image à une quelconque réalité. Donc, quand un dessin s'inspire de miniatures du moyen âge turques ou persanes pour représenter un présumé arabe sympathique, ce ne saurait en aucun cas être une représentation interdite, même si l'auteur y prétend. Il faut une myopie fondamentale et surtout fondamentaliste pour croire qu'un mécréant qui fait un petit dessin offense un quelconque tout puissant. Ou pour risquer la seule chose dont on soit sûr, sa vie, pour tuer l'auteur de petits dessins exécutés (le mot est-il judicieux?) à des milliers de kilomètres ou en bas de chez soi. Perdre son temps à les critiquer quand on est un grand théologien, philosophe, politique ou tribun et que l'on a bien mieux à faire témoigne d'une étrange dispersion. Quant à d'éventuelles représentations de Yahvé, Dieu le père, Allah et compagnie, elles sont encore moins coupables puisqu'elles reposent sur la seule imagination, personne ne les ayant jamais vus. A tel point que tout me porte à croire qu'ils n'existent que dans les mensonges des prêtres et les délires des fidèles ! (…) Amis musulmans, vous avez une occasion unique de montrer que vous êtes moins cons que les chrétiens et les juifs... (...) Sylvain Thévoz : Etre ou ne pas être Charlie... telle n'est pas la questionDire je suis ou je ne suis pas Charlie est la dernière "question" que les dramatiques événements de la semaine passée à Paris semblent avoir produits. Cette question nous fait encore retomber dans un essentialisme crasse et un choix binaire inutile. Tu en es ou tu n'en es pas? Sans que l'on sache vraiment ce que cette appartenance recouvre, ce qu'engage ce cri: "Je suis Charlie" (devenu pour certain déjà un business, pour d'autres un outil de récupération politique, voir même une marque de cynisme ou d'hypocrisie, pour d'autres encore: le rappel d'un humanisme et d'une tendresse). Quoi, il y aurait donc d'un côté ceux qui sont Charlie et de l'autre ceux qui ne le sont pas? Quelle farce, et quelles divisions est-on en train de créer encore, à partir de bons sentiments et d'une volonté légitime de s'identifier à une cause? L'ennemi ne porte pas la barbe, l'ennemi c'est la peur (…) Si le tout sécuritaire l'emporte alors nous sommes foutus. Un durcissement et une rigidité accrue de notre société avec des budgets toujours plus grands pour les polices sera avant tout un constat d'échec et de défaite source d'insécurités plus grandes. Il ne me sera d'aucun secours de recevoir un Charlie Hebdo doré aux feuilles de la légion d'honneur dans une boîte aux lettre sous surveillance avec des caméras à l'entrée de mon immeuble et des flics plein les rues, je sursauterais alors si quelqu'un me suit dans la rue... Ce n'est pas cette société là qui est désirable. Je suis un être de désir, non de refus, de peur ou de haine.

Hank Vogel : Aux survivants de Charlie Hebdo: Calmez-vous! Maintenant que vous avez vengé vos camarades assassinés par des individus lâchement endoctrinés en démontrant au monde entier que vous êtes des artistes et des journalistes libres, capables de ne jamais nous agenouiller, de ne jamais vous taire face à la terreur ni aux menaces, quelle qu’elles soient et d’où qu’elles viennent, pour l’amour du Ciel, calmez vous! Arrêtez de jouer avec le feu! Cessez de trop réveiller les démons qui sommeillent dans le cœur des hommes et de croire que l’on peut rire et se moquer de tout, sans la moindre retenue. C’est-à-dire: du pauvre comme du riche, du faible comme du fort, de l’infirme comme du bien-portant, du croyant comme de l'athée... (…) Henry Rappaz : Charlie et les moutons de PanurgeLes Premiers temps : La rapidité avec laquelle l’effroi devant ces événements a été récupéré en manifestation obscène est proprement impressionnante. Dès le massacre perpétré à Charlie Hebdo, on a diffusé le slogan « Je suis Charlie », auxquels tous les idiots utiles se sont ralliés. On peut certes y voir une déclaration de solidarité, mais il faut reconnaître aussi que ce cri représente une manière de se réconforter, là où chacun se sent précipité dans l’insécurité, saisi par l’imprévu malheureusement… trop prévisible). Aussitôt après, on pouvait éprouver un soulèvement de cœur en voyant, à la télévision, combien on cherchait, non à se poser des questions et à chercher les responsabilités du côté de l’idéologie motivant les tueurs, mais à sauver l’islam. (…)

Patrick Wehrli : Les montres à calendrierLes montres à calendrier et plus spécifiquement celles à calendrier perpétuel font à mes yeux partie de l'une des plus fascinantes complications horlogères. Subdivisé en trois catégories principales on y trouve le calendrier simple, le calendrier annuel et le calendrier perpétuel. (…) Le calendrier perpétuel est le plus prestigieux. Avec l'aide de leviers, ressorts, cames et roues ce type de mécanisme arrive à calculer mécaniquement avec exactitude la totalité des douze mois de l'année. Une came faisant un quart de tour par année vient même calculer avec exactitude la longueur du mois de février que nous soyons dans une année bissextile ou non. (…)

John Goetelen : Christiane Taubira et ses amis racistesLe 9 janvier, alors qu’Amedy Coulibaly prenait en otage les client de l’Hyper Casher de Vincennes, Christiane Taubira, ministre de la Justice annonçait un cadeau en faveur des criminels récidivistes. Elle envoyait une lettre à tous les procureurs de France. Sujet: la réduction de peines de prison (document ci-dessous). Selon la loi votée par la gauche l’été dernier les délinquants récidivistes doivent bénéficier - égalitarisme oblige - des mêmes nouvelles réductions de peine que les primo-délinquants. La récidive n’est plus considérée comme une circonstance aggravante. Un délinquant condamné pour son xième casse bénéficiera des mêmes avantages qu’un voleur de pomme d’occasion. L’idéologie de gauche est encore dominante dans l’appareil d’État: les délinquants seraient des victimes de la société, et cette société doit les chouchouter. (…)

Julien Nicolet : Rire, réfléchir, douter... et rire encorePas facile de reprendre la plume... (…) Une opinion, mon opinion par exemple, ne mérite d'être communiquée, publiée, que si j'accepte en la publiant, qu'elle soit discutée, critiquée ou réfutée. Ce faisant, j'accepte également l'idée de changer d'avis si les discours d'autrui me semblent plus convaincants que le mien. Réfléchir est essentiellement une activité dynamique qui doit être aiguillonné en permanence par le doute. Ce que je pense est toujours approximatif, mérite toujours des ajustements, et parfois la mise au rebut. Si je refuse ce jeu, il ne sert à rien d'émettre un discours, à moins d'avoir les moyens coercitifs de l'imposer aux autres. Et là, on sort du champ du débat pour entrer dans celui de la certitude, du dogme, imposé à autrui par tant de dictatures et de religions. (…) Dans ce contexte, la place de l'humour est essentielle…
La tribune de Genéve.
Revenir en haut Aller en bas
Gédéon

avatar

Date d'inscription : 12/09/2011
Messages : 6191

MessageSujet: Re: questions sur Charlie   Ven 16 Jan - 8:13

Entre appels au calme et dénonciation, la représentation du prophète Mahomet parue en Une de Charlie Hebdo ce mercredi 14 janvier divise les musulmans.

À la veille de la publication ce jeudi 14 janvier du dernier numéro de Charlie Hebdo, représentant le prophète Mahomet en Une, Dalil Boubakeur, le président du Conseil français du culte musulman (CFCM) et recteur de la grande mosquée de Paris, appelait les musulmans à la retenue.

Dans un communiqué publié mardi 13 janvier, il précisait que « toutes les organisations musulmanes de France, y compris l’UOIF, appellent la communauté musulmane de France à garder son calme en évitant les réactions émotives ou incongrues incompatibles avec sa dignité et sa réserve, tout en respectant la liberté d’opinion ».

« Une caricature est une caricature »
« Une caricature est une caricature, a réagi Tareq Oubrou sur France Info. Nous sommes dans un pays libre et c'est grâce à cette liberté que les musulmans peuvent s'exprimer et pratiquer. Il ne faut pas scier la branche sur laquelle tout le monde est assis. Tout le monde à le droit de s'exprimer », estime le recteur de la grande mosquée de Bordeaux.

La caricature de Mahomet parue en Une de Charlie Hebdo ce mercredi 14 janvier « tiraille les musulmans », analyse pour sa part Le Figaro.fr, précisant que « la représentation du prophète Mahomet, interdite par l'Islam, met les musulmans dans une position inconfortable ».

Dans le même article, Abdallah Zekri, président de l'Observatoire contre l'islamophobie du CFCM, fait part de son agacement. « Ça va mettre de l'huile sur le feu », estime-t-il. « Je ne veux pas être désobligeant avec ces journalistes mais ils continuent la provocation (...) Mahomet, Mahomet, toujours Mahomet... Il est mort il y a quinze siècles !», poursuit-il, notant avoir reçu « beaucoup de réactions de musulmans qui sont indignés et je les comprends ».

« Une provocation injustifiée »
Provocation. Un terme utilisé à nouveau ce mardi par l'instance représentant l'islam auprès des autorités égyptiennes, Dar al-Ifta, qui a « mis en garde » contre la publication du dessin représentant Mahomet. « Cette action est une provocation injustifiée pour les sentiments d'1.5 milliard de musulmans à travers le monde », a indiqué le grand mufti d'Égypte Chaouki Allam, qui dirige Dar al-Ifta, dans un communiqué cité par l'AFP.

Lundi 12 janvier, SaphirNews analysait le « malaise » créé par l'interview du prophète, diffusée la veille sur France 2 lors de le soirée d'hommage à Charlie Hebdo. Ce sketch, réalisé par Charlotte Vanhoenacker, chroniqueuse sur France Inter, « a fait réagir bien des téléspectateurs sur les réseaux sociaux, estimait alors le quotidien musulman d'actualité. Tandis que certains ont été heurtés par la scène surréaliste, d'autres l'ont critiqué en estimant qu'elle n'avait pas sa place dans la soirée ».

« Trois jours après les tragiques événements, le moment de caler cette interview pastiche a en effet été très mal choisi pour France 2 », poursuivait Saphir News, jugeant que « le sketch n'a pas fait rire grand monde, y compris sur le plateau ».

Dans une tribune publiée ce mardi 13 janvier par Saphir News, Abel Sena, enseignant, estime que désormais, « l’obsession de Charlie Hebdo pour l’islam pourra se poursuivre de plus belle car, fort d’une légitimité populaire après l’attentat contre ses figures emblématiques, il peut dorénavant ridiculiser encore davantage la religion musulmane, son Prophète et son Livre sacré ».

S'il s'incline « devant le principe de la liberté de la presse », l'auteur de la tribune estime que le « capital de sympathie » dont jouit Charlie Hebdo « desservirait les musulmans (…), qu’ils pourraient payer chèrement à cause d’un acharnement encore plus féroce contre leur religion. Aux yeux de l’opinion, l’islam, cible privilégiée de Charlie Hebdo, devient l'ennemi à combattre. Les caricatures stigmatisant la religion musulmane ne sont pas près de disparaître des unes du journal ».

_________________
(Romains 8:31)  Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous?
Revenir en haut Aller en bas
http://temoindejehovahmondi.forum-canada.com
Gédéon

avatar

Date d'inscription : 12/09/2011
Messages : 6191

MessageSujet: Re: questions sur Charlie   Ven 16 Jan - 16:20

Si cela va à l’encontre des valeurs de l’islam, pourquoi ces djihadistes recherchent-ils la guerre à tout prix?

Cette logique jusqu’au-boutiste est animée par un nihilisme messianique. Ils ne sont pas les seuls. Beaucoup de musulmans, de juifs et chrétiens born-again américains, dont l’ex-président des États-Unis George W. Bush, y croient : il faut précipiter le chaos pour susciter la venue du Mahdi, du sauveur qui va préparer le retour de Jésus sur terre. Pour l’islam, Jésus n’est pas mort et va revenir à la fin des temps pour apporter le règne de la paix. Les djihadistes veulent précipiter le conflit en créant une guerre entre l’Occident et le monde musulman. Ils cherchent à attiser les haines, pour provoquer un choc des civilisations qui n’existe pas. C’est un choc des ignorances. Ces ignorances puisent leurs sources dans un malaise civilisationnel. Les gens qui commettent ces actes, comme les frères Kouachi, sont endoctrinés, mais n’ont pas de connaissance réelle de l’islam. Ils développent une culture du ressentiment envers l’Occident, la mondialisation, etc.. et ils cherchent une identité.
que pensez-vous de cette article?
http://www.lemondedesreligions.fr/actualite/le-prophete-mohammed-demande-de-ne-pas-prendre-les-armes-16-01-2015-4479_118.php

_________________
(Romains 8:31)  Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous?
Revenir en haut Aller en bas
http://temoindejehovahmondi.forum-canada.com
Gédéon

avatar

Date d'inscription : 12/09/2011
Messages : 6191

MessageSujet: Re: questions sur Charlie   Ven 16 Jan - 16:38



Le Dauphiné libéré.

_________________
(Romains 8:31)  Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous?
Revenir en haut Aller en bas
http://temoindejehovahmondi.forum-canada.com
chico.
surveillant
surveillant
avatar

Localisation : fRANCE
Date d'inscription : 06/11/2011
Messages : 352

MessageSujet: Re: questions sur Charlie   Ven 16 Jan - 17:40


DESSINS DE MAHOMET
«C'est l'offense, pas la représentation qui offusque»
Par Olivier Bot | Mis à jour à 16:30
Peut-on dessiner le prophète de l'islam? Réponse de Silvia Naef, professeur à l'Université de Genève, auteur d'un livre sur la question.
1 Commentaire

Photo d'illustration (Photo: DR)
La représentation de Mahomet en une du numéro de Charlie Hebdo sorti une semaine après l’attentat contre ce journal a été reçue comme une offense par des musulmans qui ont majoritairement condamné les auteurs de l’attaque contre la rédaction du journal satirique. Pourquoi ? Auteur de « Y a-t-il une question de l’image en Islam », aux éditions Téraèdre, publié en 2004 et en cours de republication, Silvia Naef, professeur à l’Université de Genève répond.

Y-a-t-il eu dans l’histoire de l’islam des représentations du prophète ?

Oui, entre le XIIIe et le XVIIIe siècles, dans la sphère turco-iranienne et dans l’empire moghol en Inde. Aujourd’hui, il y en a qui circulent en Iran et qui sont utilisées comme des images pieuses, mais les chiites ne les utilisent pas pour prier. Il y en aurait eu aussi au Pakistan, disait récemment l’islamologue Olivier Roy.Mais ce qui est important de comprendre c’est que dans l’histoire de l’islam, cette image de Mahomet n’a jamais été utilisée dans les rituels religieux. On la trouve dans les livres, qu’ils soient d’histoire ou de littérature et dans certains textes mystiques.

La représentation de Mahomet est-elle interdite par l’islam ?

Il n’y a rien dans le Coran et les Hadiths qui dise spécifiquement qu’il est interdit de représenter le prophète. En revanche, il est dit de ne pas adorer les idoles. Il n’y a pas d’image du prophète dans le Coran et les Hadiths. Mais il n’y a pas d’interdiction explicite. Cependant, il est vrai que dessiner des êtres animés du souffle vital, comme des hommes ou des animaux, est dénoncé dans les Hadiths. Il est reproché à l’artiste de se mettre à la place de Dieu, seul créateur de la vie. Dans l’Ancien testament des chrétiens, l’interdiction de représentation est clairement exprimée. Dans la Cité de Calvin, on le sait et on ne trouve pas cela étonnant. Il n’y a pas d’image du Christ à la cathédrale. L’usage de l’image du Christ avait déjà été problématique par le passé, durant la crise iconoclaste à Byzance, notamment.

Est-ce la représentation du prophète ou l’offense qui justifie le rejet de la caricature par les musulmans ?

Ce sont clairement les images qui sont perçues comme offensantes. Dans une fatwa, le plus haut représentant de l’islam aux Etats-Unis a été amené à se prononcer sur la présence d’une représentation du prophète Mahomet sur une frise campant les plus grands législateurs de l’histoire de l ‘humanité, présente à la Cour suprême. Sa conclusion était la suivante : la représentation du prophète n’est pas interdite, même si les musulmans ne le font pas. La représentation de Mahomet parmi les plus grands législateurs de l’humanité, effectuée par des non musulmans est même un honneur, écrivait-il. L’ayatollah chiite irakien Sistani estime pour sa part que la représentation du prophète n’est pas problématique, c’est l’offense qui l’est.

Est-ce un blasphème de caricaturer Mahomet ?

Il n’y a ni de pape, ni de clergé dans le monde sunnite. Les interprétations sont diverses. Certaines considèrent que c’est un blasphème, d’autres non. Pour une majorité de musulmans, c’est offensant.

(Tribune de Genève)
Revenir en haut Aller en bas
Gédéon

avatar

Date d'inscription : 12/09/2011
Messages : 6191

MessageSujet: Re: questions sur Charlie   Sam 17 Jan - 15:54

Par quels référents les djihadistes s’autorisent-ils des pratiques aussi barbares que l’esclavage sexuel des femmes yézidies ?

En islam, il n’y a pas de magistère suprême. La source d’autorité est plurielle. Les fanatiques peuvent lancer une fatwa, en se référant à un avis juridique antérieur. Dans ce cas précis, ils peuvent affirmer qu’en cas de guerre, une femme qui s’offre aux combattants est récompensée. Mais, alors que l’islam prône l’équilibre, ces gens-là sont d’emblée dans l’extrémisme. Plusieurs autorités islamiques ont condamné ces actes, comme le fait de tuer des juifs et des chrétiens, actes totalement contraires à l’islam. Il ne faut pas entrer dans leur jeu. Ne pas développer de ressentiment antimusulman.

_________________
(Romains 8:31)  Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous?
Revenir en haut Aller en bas
http://temoindejehovahmondi.forum-canada.com
Gédéon

avatar

Date d'inscription : 12/09/2011
Messages : 6191

MessageSujet: Re: questions sur Charlie   Dim 18 Jan - 14:13


_________________
(Romains 8:31)  Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous?
Revenir en haut Aller en bas
http://temoindejehovahmondi.forum-canada.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: questions sur Charlie   

Revenir en haut Aller en bas
 
questions sur Charlie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Question sur Charlie et la chocolaterie
» Je me pose pas mal de questions sur "le rêve éveillé"
» Questions générales aux Témoins de Jéhovah, Catholiques, Adventistes du Septième Jour, Baptistes, Pentecôtistes, et autres.
» questions diverses sur l operation
» Petites questions toutes betes aux lycéens de LLG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
temoin de jehovah du monde :: Votre 1ère catégorie :: divers-
Sauter vers: