temoin de jehovah du monde

forum par et pour témoins de Jéhovah et amis sincères de la verite
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 destruction de Jérusalem en 607?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Gédéon

avatar

Date d'inscription : 12/09/2011
Messages : 6190

MessageSujet: destruction de Jérusalem en 607?   Jeu 31 Jan - 12:42

Rappel du premier message :

[img][/img]
Revenir en haut Aller en bas
http://temoindejehovahmondi.forum-canada.com

AuteurMessage
Gédéon



Date d'inscription : 12/09/2011
Messages : 6190

MessageSujet: Re: destruction de Jérusalem en 607?   Ven 31 Jan - 20:33

Revenir en haut Aller en bas
http://temoindejehovahmondi.forum-canada.com
Gédéon



Date d'inscription : 12/09/2011
Messages : 6190

MessageSujet: Re: destruction de Jérusalem en 607?   Mar 4 Fév - 9:20


Revenir en haut Aller en bas
http://temoindejehovahmondi.forum-canada.com
Gédéon



Date d'inscription : 12/09/2011
Messages : 6190

MessageSujet: Re: destruction de Jérusalem en 607?   Jeu 6 Fév - 16:50



Revenir en haut Aller en bas
http://temoindejehovahmondi.forum-canada.com
Surcouf



Date d'inscription : 03/08/2014
Messages : 5

MessageSujet: Re: destruction de Jérusalem en 607?   Dim 3 Aoû - 10:19

Une question se pose donc : Qui se trompe, les comentateurs de la Bible, ou les historiens ?
Revenir en haut Aller en bas
chico.
surveillant
surveillant
avatar

Localisation : fRANCE
Date d'inscription : 06/11/2011
Messages : 352

MessageSujet: Re: destruction de Jérusalem en 607?   Dim 3 Aoû - 16:44

Question à ui ont fait confiance n la bible o les historiens?
Revenir en haut Aller en bas
Gédéon

avatar

Date d'inscription : 12/09/2011
Messages : 6190

MessageSujet: Re: destruction de Jérusalem en 607?   Lun 4 Aoû - 5:39

Bonjour.
même les historiens ne sont pas d'accord entre eux sur la duré de la captivée des juifs.

_________________
(Romains 8:31)  Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous?
Revenir en haut Aller en bas
http://temoindejehovahmondi.forum-canada.com
Surcouf



Date d'inscription : 03/08/2014
Messages : 5

MessageSujet: Re: destruction de Jérusalem en 607?   Lun 4 Aoû - 10:50

chico. a écrit:
Question à ui ont fait confiance n la bible o les historiens?
Aux deux. Rien ne dit dans la Bible que la prise de Jérusalem a eu lieu en 607 av notre ère.
Revenir en haut Aller en bas
Surcouf



Date d'inscription : 03/08/2014
Messages : 5

MessageSujet: Re: destruction de Jérusalem en 607?   Lun 4 Aoû - 10:52

Gédéon a écrit:
Bonjour.
même les historiens ne sont pas d'accord entre eux sur la duré de la captivée des juifs.
Bonjour,
Mais ils sont d'accord sur la date de chute de Jérusalem (587 av notre ère).
Revenir en haut Aller en bas
chico.
surveillant
surveillant
avatar

Localisation : fRANCE
Date d'inscription : 06/11/2011
Messages : 352

MessageSujet: Re: destruction de Jérusalem en 607?   Lun 4 Aoû - 11:01

Et comment font il quand certains disent que les 70 ans de captivité n'ont duré que 50 ans?
Ils jonglent avec les chiffres?
Revenir en haut Aller en bas
Surcouf



Date d'inscription : 03/08/2014
Messages : 5

MessageSujet: Re: destruction de Jérusalem en 607?   Jeu 7 Aoû - 17:51

chico. a écrit:
Et comment font il quand certains disent que les 70 ans de captivité n'ont duré que 50 ans?
Ils jonglent avec les chiffres?
Qui dit que cela n'a duré que 50 ans, des historiens ? Puis, pourquoi la période de 70 ans n'aurait pas pu commencer en 587 ?
Revenir en haut Aller en bas
chico.
surveillant
surveillant
avatar

Localisation : fRANCE
Date d'inscription : 06/11/2011
Messages : 352

MessageSujet: Re: destruction de Jérusalem en 607?   Ven 22 Aoû - 16:16

Bonjour si elle a commencé en 587 les 70 ans ont prit fin quand exactement?
Revenir en haut Aller en bas
chico.
surveillant
surveillant
avatar

Localisation : fRANCE
Date d'inscription : 06/11/2011
Messages : 352

MessageSujet: Re: destruction de Jérusalem en 607?   Sam 23 Aoû - 10:31

J'ai trouvé ça sur le site des tj'
Quand l’ancienne Jérusalem a-t-elle été détruite ? — Deuxième partie

Ce que disent vraiment les tablettes d’argile

Entamé dans la précédente édition de notre revue, cet article en deux parties aborde des aspects techniques concernant la date de la première destruction de l’ancienne Jérusalem. S’appuyant sur une abondante documentation et sur la Bible, cette étude répond à des questions qui intriguent certains de nos lecteurs.

La première partie établissait que...

▪ Des historiens affirment que Jérusalem a été détruite en 587 avant notre ère*.

▪ Les éléments de calcul de la chronologie biblique situent cette destruction en 607.

▪ Les historiens s’appuient sur les écrits des historiens classiques et sur le canon de Ptolémée.

▪ Les écrits des historiens classiques contiennent parfois des erreurs de taille et ne concordent pas toujours avec le témoignage des tablettes antiques*.

LA BIBLE annonçait que les Juifs faits captifs par les Babyloniens resteraient en exil à Babylone “ jusqu’à ce que soixante-dix ans soient révolus ”, “ accomplissant ainsi ce que Yahvé avait dit par la bouche de Jérémie ”. Quand ont-ils été libérés ? Dans “ la première année [de règne] de Cyrus, roi de Perse ”. (2 Chroniques 36:21, 22, Bible de Jérusalem.) C’est un fait sur lequel le récit biblique et l’histoire profane se rejoignent : cet exil a pris fin après que Cyrus a conquis Babylone et a libéré les Juifs, qui sont retournés à Jérusalem en 537. Puisque la Bible affirme expressément que cet exil a duré 70 ans, il a logiquement commencé en 607.
Toutefois, la plupart des spécialistes situent la destruction de Jérusalem en 587. Ce qui limite la durée de l’exil à 50 ans. Comment arrivent-ils à cette conclusion ? Ils fondent leurs calculs sur des documents cunéiformes qui livrent des détails sur Nabuchodonosor (Neboukadnetsar) II et ses successeurs1. Nombre de ces documents ont été rédigés par des hommes qui ont vécu au moment de la destruction de Jérusalem ou à des époques proches. Mais les calculs aboutissant à 587 sont-ils forcément infaillibles ? Que disent vraiment ces documents ?
Pour répondre, intéressons-nous à trois catégories de documents sur lesquels s’appuient souvent les spécialistes : 1) les chroniques babyloniennes, 2) les tablettes commerciales et 3) les tablettes astronomiques.
● Les chroniques babyloniennes
De quoi s’agit-il ? Les chroniques babyloniennes sont une collection de tablettes relatant les événements marquants de l’histoire de Babylone2.
Qu’en disent certains épigraphistes ? Ronald Sack, éminent spécialiste des documents cunéiformes, rappelle que ces chroniques ne fournissent pas un récit exhaustif*. D’après lui, les historiens doivent explorer “ les sources secondaires [...] dans l’espoir de déterminer ce qui s’est vraiment passé ”.
Que révèlent ces documents ? Les chroniques babyloniennes ne nous livrent pas un récit historique complet3. (Voir l’encadré ci-dessous.) D’où cette question : jusqu’à quel point peut-on se fier à des déductions faites à partir d’un récit incomplet ?
● Les tablettes commerciales
De quoi s’agit-il ? Les tablettes commerciales datant de la période néo-babylonienne sont des documents sur lesquels sont enregistrées des transactions. Les dates figurant sur ces tablettes comportent le mois, le quantième et l’année de règne du souverain. Une tablette signale par exemple qu’une transaction a eu lieu en “ nisan, le 27e jour, dans la 11e année de [Nabuchodonosor II], roi de Babylone4 ”.
Quand le roi mourait ou était détrôné et qu’un autre roi accédait au trône, les mois restants de l’année en cours étaient considérés comme l’année d’accession du nouveau souverain5*. Autrement dit, la transition d’un roi à l’autre avait lieu durant l’année calendaire babylonienne en cours. Par conséquent, les tablettes produites durant l’année d’accession du nouveau souverain devraient logiquement être datées d’un mois postérieur au dernier mois de règne du roi précédent.
Qu’en disent certains épigraphistes ? Ronald Sack a examiné de nombreuses tablettes commerciales de la période néo-babylonienne. En 1972, il a eu accès à de nouveaux textes conservés au British Museum qui n’avaient pas encore été publiés6. Ces textes, a-t-il expliqué, “ remettent entièrement en question ” les conclusions arrêtées jusque-là concernant la transition entre les règnes de Nabuchodonosor II et de son fils Amel-Mardouk (aussi connu sous le nom d’Évil-Merodak). En effet, des tablettes indiquaient que Nabuchodonosor II régnait encore au sixième mois de sa dernière année (la 43e). Mais celles qu’il venait de déchiffrer et qui dataient de l’année d’accession du roi suivant, Amel-Mardouk, étaient datées des quatrième et cinquième mois de ce que l’on tenait jusque-là pour la même année7. Il y avait manifestement une incohérence.
Que révèlent ces documents ? D’autres incohérences de ce genre ont été repérées. Par exemple, une tablette signale que Nabuchodonosor II régnait toujours le dixième mois de sa dernière année de règne, soit six mois après le début de règne supposé de son successeur8. Une incohérence similaire touche la transition entre le règne d’Amel-Mardouk et celui de son successeur, Nériglissar9.
De quelle portée sont ces divergences ? Comme nous le mentionnions plus haut, les chroniques babyloniennes nous livrent un récit historique comportant des lacunes, ce qui laisse supposer que nous ne disposons pas d’une chronologie exhaustive10. Il n’est donc pas impossible que d’autres hommes aient exercé le pouvoir entre les règnes de ces souverains. Ce qui voudrait dire qu’il faudrait ajouter des années à la période néo-babylonienne. Par conséquent, on ne peut invoquer ni les chroniques babyloniennes ni les tablettes commerciales pour établir avec certitude que Jérusalem a été détruite en 587*.
● Les tablettes astronomiques
De quoi s’agit-il ? Ce sont des tablettes cunéiformes qui décrivent les positions du soleil, de la lune, des planètes et des étoiles, tout en y ajoutant des renseignements historiques comme l’année de règne de tel ou tel roi. À titre d’exemple, le calendrier astronomique représenté ci-dessous signale qu’une éclipse de lune a eu lieu au premier mois de la première année du roi Moukin-zeri11.
Qu’en disent certains épigraphistes ? Les spécialistes sont d’accord pour dire que les astronomes babyloniens avaient élaboré des tableaux complexes qui leur permettaient de prédire les dates hautement probables des éclipses12.
Mais se pourrait-il que les Babyloniens aient aussi calculé a posteriori les dates de certaines éclipses ? “ Pour ce qui est des éclipses les plus anciennes, explique l’astronome John Steele, il est possible que [les Babyloniens] aient fixé leurs dates a posteriori, au moment où ils compilaient leur texte, en recourant au calcul13. ” (C’est nous qui soulignons.) Le physicien David Brown, qui pense que les tablettes astronomiques comportent des prédictions effectuées peu de temps avant les événements relatés, reconnaît que l’on ne peut écarter l’hypothèse de “ calculs a posteriori entrepris par les scribes à partir du IVe siècle avant notre ère14 ”. Si l’on est effectivement en présence de calculs a posteriori, est-on fondé à s’y fier aveuglément en l’absence de tout autre élément de preuve ?
Quand bien même une éclipse aurait eu lieu à une certaine date, cela signifie-t-il pour autant que les détails historiques que le rédacteur de la tablette attribue à cette date soient exacts ? Pas forcément. L’épigraphiste Robartus van der Spek rappelle que “ les hommes qui ont compilé ces tablettes étaient des astrologues, pas des historiens ”. Selon lui, certains récits historiques relatés dans ces tablettes sont “ plus ou moins crédibles ” et doivent être “ pris avec des pincettes15 ”.
Que révèlent ces documents ? Intéressons-nous par exemple à VAT 4956. La première ligne de cette tablette porte le texte suivant : “ An 37 de Nabuchodonosor, roi de Babylone16. ” Suivent des descriptions détaillées de la position de la lune et des planètes par rapport à diverses étoiles et constellations. Est également signalée une éclipse de lune. Les spécialistes affirment que toutes ces configurations astronomiques ont pu être observées en 568/567, ce qui situerait en 587 la 18e année de Nabuchodonosor II, année où il a ravagé Jérusalem. Mais ces données astronomiques renvoient-elles irréfutablement à la seule année 568/567 ?
Revenir en haut Aller en bas
Gédéon

avatar

Date d'inscription : 12/09/2011
Messages : 6190

MessageSujet: Re: destruction de Jérusalem en 607?   Lun 3 Aoû - 15:04


_________________
(Romains 8:31)  Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous?
Revenir en haut Aller en bas
http://temoindejehovahmondi.forum-canada.com
Gédéon

avatar

Date d'inscription : 12/09/2011
Messages : 6190

MessageSujet: Re: destruction de Jérusalem en 607?   Ven 15 Avr - 14:53

Bible Crampon 1905.

_________________
(Romains 8:31)  Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous?
Revenir en haut Aller en bas
http://temoindejehovahmondi.forum-canada.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: destruction de Jérusalem en 607?   

Revenir en haut Aller en bas
 
destruction de Jérusalem en 607?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Destruction de Jérusalem en -607 ou en -587 ?
» La destruction de Jérusalem - 607/587
» Histoire des Juifs depuis les patriarches
» Destruction du second Temple
» À quelle date a été détruit le Temple de Jérusalem ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
temoin de jehovah du monde :: Votre 1ère catégorie :: divers-
Sauter vers: